Dents de sagesse et récidive orthodontique : y a-t-il un lien ?

4 commentaire(s)

Y a-t-il un lien entre les dents de sagesse et le fait de devoir effectuer un traitement orthodontique ? C’est une question qui revient souvent auprès de mes patients. Et plus particulièrement :

  • Comment les dents de sagesse affectent-elles la position des autres dents ?
  • Doit-on s’inquiéter de voir ses dents de sagesse pousser ?
  • Faut-il faire extraire ses dents de sagesse, et quand ?

Nous allons répondre ici à ces différentes questions, que vous êtes nombreux à vous poser, que ce soit pour vous ou pour vos enfants.

Ces questions reviennent souvent chez les patients qui ont terminé leur traitement et qui craignent parfois des mouvements postérieurs causés par les dents de sagesse (voir les différentes thérapeutiques des traitements orthodontiques).

Dans cet article, nous aborderons :

  • les craintes et les questionnements de chacun liés aux dents de sagesse,
  • leur effet sur les autres dents et leur positionnement,
  • et, surtout, nous vous encouragerons à consulter un orthodontiste spécialisé avant de prendre une décision, car le diagnostic est différent pour chaque cas !

En tous cas, sachez-le :

Il n’y a aucun lien de causalité entre dents de sagesse et récidive orthodontique.
Les raisons de récidive sont à chercher du côté de l’absence de fil de contention ou de port de gouttière de sécurité lorsque le fil se casse.

Les dents de sagesse, qu’est-ce que c’est ?

La plupart des adultes ont naturellement 4 dents de sagesse, mais environ 15 à 20% des personnes ne développent jamais au moins une de ces quatre dents.

Ce qu’on appelle les dents de sagesse, ce sont les troisièmes et dernières molaires, qui se trouvent tout au fond de chaque côté des mâchoires supérieure et inférieure.

Elles sont les dernières dents à croître à travers les gencives – d’où leur nom de dents de sagesse. Les dents de sagesse se développent souvent sans poser de problème particulier. Cependant, parfois, la dent de sagesse n’a pas suffisamment d’espace pour pousser et provoque d’importantes douleurs.

Pourquoi avons-nous des dents de sagesse ?

Si l’on en croit les anthropologues, nos dents de sagesse ont évolué à l’origine pour aider nos ancêtres à tirer le meilleur parti des aliments dans leur environnement (comme les racines, les noix et les viandes). Il fallait de grandes et puissantes mâchoires pour mâcher cette nourriture, et les dents de sagesse s’y prêtaient particulièrement bien !

Actuellement, nos mâchoires sont plus petites et, pour beaucoup d’entre nous, les dents de sagesse n’ont plus assez d’espace.

Comme notre régime alimentaire a radicalement changé au cours des millénaires (avec plus d’aliments mous), nos dents de sagesse ne sont plus nécessaires à notre survie.

les dents de l'homme

les dents chez l’homme : incisives, canines, prémolaires, et 3 molaires dont les « dents de sagesse »

Poussée des dents de sagesse et douleur

Les dents de sagesse font-elles toujours mal quand elles apparaissent ?

La réponse courte est : non, pas toujours !

Pour certaines personnes, les dents de sagesse vont se développer sans douleur et il n’y aura aucun impact sur le reste de la dentition. Dans ce cas, il est peu probable que des mesures soient prises.

Cependant certaines personnes ont une expérience très différente !

Pourquoi la croissance des dents de sagesse est-elle parfois si douloureuse ?

Il y a un certain nombre de raisons pour lesquelles les dents de sagesse peuvent être douloureuses lorsqu’elles sortent. Parfois, c’est un problème de place : elles exercent alors une pression sur les autres dents adjacentes.

Cela peut aussi être dû au fait que la dent est coincée sur le côté ou sous une autre dent. Dans ce cas, la gencive recouvrant la dent de sagesse peut devenir enflée et infectée, ce qui peut faire mal à la mâchoire ou à la zone autour de l’oreille.

Combien de temps peut durer l’inconfort ?

L’inconfort des dents de sagesse peut durer entre une et deux semaines, mais cela varie d’un individu à l’autre, chaque cas est unique. La douleur est rarement statique et peut augmenter ou diminuer à certains moments de la journée, en fonction des étapes.

Comment réduire la douleur des dents de sagesse qui sortent ?

Si vous éprouvez de la douleur pendant que vos dents de sagesse sortent, l’un des remèdes les plus efficaces consiste à prendre des analgésiques en vente libre. Certains gels de dentition peuvent aussi être appliqués directement sur la zone autour de votre dent de sagesse.

La chaleur et la glace peuvent également aider à soulager la douleur :

  • Vous pouvez essayer de mettre des glaçons dans un torchon et le placer sur le côté enflammé de votre visage,
  • Ou de manger un glaçon et de le maintenir sur la zone douloureuse à l’intérieur de votre bouche.

Si la douleur des dents de sagesse est sévère ou si vous remarquez un gonflement autour du visage ou de la mâchoire, rendez-vous d’urgence chez votre chirurgien dentiste, car cela indique que la zone autour de la dent est infectée.

Dois-je faire enlever mes dents de sagesse ?

Bien qu’il s’agisse d’une question courante, il n’existe pas de solution universelle : la réponse dépend de la gravité et de la fréquence de vos symptômes, ainsi que de l’impact des dents de sagesse sur le reste de la dentition.

noms des dents

Les différents noms des dents chez l’homme

Dans quel cas enlève-t-on les dents de sagesse ?

Les principales raisons de l’enlèvement des dents de sagesse sont :

  • Les infections récurrentes causées par des dents partiellement sorties et impossibles à nettoyer correctement ;
  • Les dommages potentiels aux molaires adjacentes de la dent de sagesse.

L’un des meilleurs moyens pour votre orthodontiste de visualiser comment vos dents de sagesse sortent est de réaliser une radiographie de votre bouche.

Les dents de sagesse sont-elles difficiles à retirer ?

Encore une fois, il n’y a pas de solution universelle car cela dépend de plusieurs facteurs :

  • la croissance des dents,
  • la longueur de leurs racines,
  • la proximité de la dent de sagesse avec d’autres structures de la mâchoire comme les nerfs et les vaisseaux sanguins.

En général, les dents de sagesse de la mâchoire inférieure sont plus susceptibles de poser problème et ont tendance à être plus difficiles à enlever que les dents de sagesse de la mâchoire supérieure.

Votre orthodontiste peut vous référer à un spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale ou à votre dentiste généraliste pour vous donner une évaluation précise et individuelle. Votre chirurgien discutera des risques associés à l’ablation des dents de sagesse.

En général, les risques et les complications de l’ablation des dents de sagesse sont très faibles, mais une infection post-opératoire, une guérison retardée ou des lésions nerveuses peuvent survenir.

L’enlèvement des dents de sagesse peut se faire sous anesthésie locale ou générale, en fonction du nombre de dents à enlever, du niveau de difficulté de leur retrait et de vos préférences personnelles. Votre chirurgien vous expliquera toutes les options d’anesthésie disponibles pour répondre à vos besoins.

Après avoir retiré vos dents de sagesse, il est courant de ressentir de l’enflure et de l’inconfort pendant quelques jours. Il est possible que vous ayez quelques points de suture pour aider à garder la plaie fermée et aider à sa guérison. Votre chirurgien vous donnera des instructions sur la meilleure façon de prendre soin de votre bouche après la procédure, par exemple si vous devez utiliser un rince-bouche spécifique pour aider à votre rétablissement.

Si je ne fais rien alors que j’ai mal ?

Si vous ignorez des dents de sagesse douloureuses, cela peut se transformer en une infection plus grave.

Les symptômes d’une infection peuvent être les suivants :

  • douleur autour de la dent de sagesse,
  • douleur dans la mâchoire,
  • douleur à l’oreille ou sur le côté du visage.

Si cette infection n’est pas traitée, elle peut se propager dans les zones environnantes. Dans les cas graves non traités, l’infection peut causer un gonflement du visage et compromettre vos voies respiratoires (limitant votre capacité à respirer et à avaler) ce qui constitue une véritable urgence médicale.

Il peut également être difficile de nettoyer les dents de sagesse qui ne sont pas correctement sorties. A cause de leur emplacement à l’arrière de la bouche, elles sont beaucoup plus susceptibles d’accumuler des particules de nourriture et de plaque dentaire, ce qui peut causer une infection autour de la dent. En plus d’avoir un effet négatif sur la dent de sagesse elle-même, cela peut également avoir un impact sur la santé des gencives et des dents environnantes.

Faire enlever ses dents de sagesse douloureuses permet d’éviter ce genre de complication.

Dois-je m’inquiéter de voir mes dents de sagesse sortir et faire bouger mes dents ?

Il n’y a pas de réponse universelle car chaque cas est différent.

Lorsque vous commencez à sentir que vos dents de sagesse sortent, il est recommandé de consulter votre praticien comme par exemple le Dr Issembert, orthodontiste à Paris.

Il pourra examiner de plus près l’impact des dents de sagesse sur le reste de vos dents, prendre une radiographie des dents et des mâchoires et vous indiquer si vous devez prendre d’autres mesures.

Extraction par crainte de récidive d’un traitement orthodontique

On entend souvent dire à tort que les récidives orthodontiques (le fait de devoir porter de nouveau un appareil) sont liées à la croissance des dents de sagesse.

Cette idée de sens commun oublie encore une fois que corrélation n’est pas causalité ! Les études scientifiques ont confirmé l’absence de causalité entre ces deux évènements.

C’est le cas notamment de N.W.Harradine, M.H.Pearson et B.Toth, qui en 1998 ont publié The effect of extraction of third molars on late lower incisor crowding : a randomized controlled trial * dans le très sérieux British Journal of Orthodontics.

*L’effet de l’extraction des troisièmes molaires sur l’encombrement des incisives inférieures : l’étude d’un test aléatoire.

Extraction-3e-molaire-encombrement-incisives-inf

L’effet de l’extraction des troisièmes molaires sur l’encombrement des incisives inférieures**
(cliquez pour ouvrir en grand)

**Traduction :

  • Harradine et al.(1998) : Harradine NW, Pearson MH, Toth B. 
  • Echantillon aléatoire de patients en post-traitement orthodontique, soumis à l’extraction des molaires inférieures pour surveiller l’effet sur l’encombrement des incisives inférieures.
  • Total de 164 personnes (90 femmes et 74 hommes). 14 ans et 10 mois de participation à l’étude, avec 66 mois de suivi.
  • Les patients ont été répartis selon une liste et ont été contactés après 5 ans. Des modèles ont été construits, des mesures ont été faites et les données ont été soumises au programme Minitab et au logiciel statistique GLIM.
  • Aucune différence significative dans l’encombrement incisif inférieur n’a été détectée entre les patients dont les troisièmes molaires ont été extraites et ceux sur lesquels aucune intervention n’a été effectuée. Ainsi, l’extraction prophylactique des troisièmes molaires n’est pas justifiée.

Cet article, basé sur une étude menée sur un panel de 164 patients pendant près de 15 ans, réfute la nécessité d’extraction des dents de sagesse pour des raisons de prévention de potentielles récidives orthodontiques.

En réalité, la cause des récidives est l’absence de fils ou de solution de sécurité (gouttière) quand un fil se casse en attendant qu’on le recolle.

Il est très important, à la fin d’un traitement orthodontique, d’avoir une solution de sécurité : des fils à l’intérieur, un système de gouttière amovible, etc. Les patients dont le fil se casserait et qui n’utiliseraient pas de gouttières avant de le faire recoller ont des taux de récidive beaucoup plus élevés !

C’est un risque parfois difficile à appréhender pour les patients, en cela qu’il ne présente pas de douleur immédiate, tandis que c’est le cas pour les dents de sagesse.

Qu’est-ce qui peut affecter l’alignement de mes dents ?

Pour conclure : Un certain nombre de facteurs peuvent causer des mouvements sur les dents avec le temps.

Même les personnes sans dents de sagesse peuvent remarquer des changements dans l’alignement de leurs dents après de nombreuses années.

Les dispositifs de retenue aident les dents à maintenir leur alignement après un traitement orthodontique. En raison de ces changements naturels, la plupart des orthodontistes conseillent maintenant l’usage à long terme ou à vie des dispositifs de retenue orthodontiques après un traitement d’orthodontie (voir nos explications sur la phase de contention à l’issue d’un traitement orthodontique).

Votre orthodontiste peut vous conseiller la meilleure façon de vous assurer que vos dents nouvellement droites restent en place après votre traitement.

Enfin, bien que les dents de sagesse ne nuisent généralement pas à un sourire droit obtenu par un travail orthodontique, il peut être recommandé de les retirer pour assurer la santé générale de votre bouche.

De façon générale, parce que chaque personne est différente, il est toujours préférable de consulter un orthodontiste spécialiste pour savoir si vous devriez vous faire enlever vos dents de sagesse et comment cela pourrait affecter votre traitement orthodontique à long terme.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations sur ce sujet.

Par ,le 12 décembre 2017

Vous aimerez aussi