Un appareil en Invisalign ? En lingual ? Explications et choix du traitement orthodontique approprié

Un appareil en Invisalign ? En lingual ? Explications et choix du traitement orthodontique approprié

A l’âge adulte, vous souhaitez corriger votre sourire et opter pour un traitement d’orthodontie ?
Excellente idée !

Mais plutôt un lingual ? Ou un Invisalign sur Paris ?
Ces traitements proposés aux adultes sont intéressants mais vous aimeriez un peu plus d’information pour mieux vous orienter dans votre choix ?

Cet article est fait pour vous : nous allons vous expliquer le cheminement du patient adulte tel que nous l’envisageons dans notre cabinet d’orthodontie à Paris, et les informations importantes à considérer avant de vous lancer 🙂

 

Un traitement orthodontique ? Oui, mais pourquoi ?

Lors de la toute 1ère consultation avec le praticien, l’objectif est à la fois d’écouter les doléances du patient sur son sourire, mais surtout de lui apporter les réponses nécessaires :

  • Tout d’abord, un traitement est-il bien indiqué ?
  • Si oui, quel est le plan de traitement, c’est-à-dire quelle sera la stratégie utilisée pour parvenir au résultat escompté ?
  • Enfin, quels sont les outils orthodontiques à disposition afin d’obtenir à ce résultat ?

Le patient va donc d’abord nous exposer le motif de sa venue. Bien souvent, les doléances esthétiques sont autant présentes que les doléances fonctionnelles.

Par exemple :

“Je trouve qu’avec le temps mes incisives du bas se chevauchent de plus en plus et qu’elles sont de plus en plus usées”

 

L’orthodontie dans quels cas ?

Une fois que le patient nous a expliqué les raisons de sa visite, un temps d’observation est nécessaire afin de déterminer si un traitement orthodontique va permettre de résoudre les doléances exposées par le patient.

Il arrive par exemple qu’un patient présentant des douleurs aux articulations temporo-mandibulaires (ou ATM) pense qu’un traitement orthodontique va permettre de résoudre ce souci. Or on sait depuis 2 décennies qu’il n’est pas possible de garantir une résolution de troubles ATM par le biais d’un traitement orthodontique…

S’il y a une indication de traitement, il va falloir déterminer le plan de traitement :

  • Aligner les dents sans autre démarche ?
  • Faudra-t-il associer du stripping* au traitement ?
  • Faudra-t-il associer de la chirurgie orthognatique au traitement ?
  • Faudra-t-il extraire une (ou plusieurs) dent(s) ?

 

*Le stripping, c’est l’action de procéder au polissage de quelques dixièmes de millimètres entre certaines dents afin de dégager des micro-espaces invisibles à l’oeil.  L’innocuité totale de cette pratique a bien entendu été prouvée et elle permet, si c’est l’indication d’obtenir un alignement parfait.

 

patiente lors de la 1ère consultation

Patiente lors de la 1ère consultation
Va-t-on pouvoir obtenir un alignement harmonieux simplement avec du stripping ou faut-il l’associer à l’extraction d’une incisive mandibulaire ?
C’est la deuxième option qui sera retenue.

 

Avec de la chirurgie orthognatique ?

Dans certains cas, le stripping ne suffira pas et associer de la chirurgie orthognatique au traitement orthodontique peut être indiqué.

C’est le cas si l’on a par exemple un surplomb ou un décalage trop important entre le haut et le bas, ou lorsque l’on a une asymétrie squelettique sous-jacente très forte.

Bien entendu, le choix de la chirurgie appartient au patient, mais il lui sera bien précisé les limites induites en termes de correction squelettique sans chirurgie.

 

Avec une (ou plusieurs) extraction(s) ?

Enfin dans d’autres cas, un fort encombrement dentaire peut nécessiter d’extraire des dents.

Pendant le traitement, des facettes transitoires progressivement rétrécies sont mises en place et en fin de traitement, les espaces induits par les extractions sont complètements fermés,

 

Quel traitement ?

Une fois la définition du plan de traitement terminée, il faut déterminer l’outil de traitement que l’on va utiliser. A notre cabinet d’orthodontie à Paris, nous utilisons principalement des attaches linguales ou des gouttières transparentes.

Le choix de l’outil dépend de 2 paramètres :

Faisabilité du traitement

Le 1er paramètre est tout d’abord la faisabilité du traitement avec l’outil en question.

Si absolument tous les traitements sont réalisables avec des attaches linguales, certaines configurations rendent le traitement par gouttières impossible, notamment dans certains cas avec extractions de dents.

Le mode de vie du patient

Le 2ème paramètre est le mode de vie du patient.
Par exemple :

  • Sera-t-il disposé à porter des gouttières Invisalign 22h/24 ?

Si la réponse est non, un traitement en lingual sera alors plus adapté.  

  • Habite-t-il loin du cabinet ?

Si la réponse est oui, un traitement Invisalign sera plus adapté car les visites sont un peu plus espacées : tous les 2-3 mois versus toutes les 6 semaines en lingual. De plus, les petits rendez-vous d’urgence – comme une bague décollée, par exemple – sont beaucoup moins fréquents qu’en lingual.



Les questions fréquemment posées avant un traitement  ?

Bien souvent, les patients adultes ont des questions qui s’inscrivent dans la thématique du plan de traitement ou bien encore dans la thématique de l’outil de traitement.

 

Questions sur le plan de traitement

Concernant le plan de traitement, les patients souhaitent en général savoir :

  • combien de temps le traitement va durer ?
  • comment se déroule l’évolution ?
  • quand les premiers résultats seront visibles ?

Au risque d’en décevoir plus d’un, il n’est pas possible de répondre à priori : les réponses à ces questions varieront forcément en fonction de chaque cas, puisque chaque individu est unique.

 

Concernant l’appareillage proposé

Les patients vont souvent aussi souhaiter visualiser à quoi ressemblent les appareils. Aussi, nous demandons souvent à nos assistantes qui sont actuellement en traitement de bien vouloir les leur montrer 🙂

Les questions posées nous montrent bien que la question du confort reste primordiale :

  • Les attaches linguales, ça ne déchire pas la langue ?

Notre réponse : « Les premiers jours, ça fait mal aux dents  comme avec des bagues classiques. Ensuite, le fait que nous positionnons les attaches sur-mesure et que nous placions des protections adaptées empêche toute irritation de la langue ».

  • Concernant Invisalign, ce n’est pas insupportable de devoir porter les gouttières 22h/24 ?

Notre réponse : « Tous les patients s’habituent à enlever les gouttières en un clac avant et après les repas. Ils l’intègrent en général parfaitement bien dans leur vie quotidienne ».

 

Choix final du patient et début du traitement

En fonction de son mode de vie et d’éventuelles limites techniques, le patient va donc choisir l’outil de traitement qu’il désire. En général, il opte pour les gouttières Invisalign ou les attaches linguales.

Mais parfois, essentiellement pour des raisons budgétaires, le patient va choisir des attaches esthétiques céramiques vestibulaires, c’est-à-dire des attaches sur la face externe des dents (celles que l’on voir plus communément chez les enfants).

La prise d’empreintes pour un lingual ou un Invisalign

La prise d’empreintes dure une quarantaine de minutes, que ce soit pour la préparation d’un appareil lingual ou d’un Invisalign.

Le matériel utilisé pour les 2 types d’empreintes n’est pas le même mais le déroulé du rendez-vous est similaire :

  • prise d’empreintes
  • prise de photos du patient
  • radios faites au cabinet d’orthodontie

Les empreintes de lingual sont envoyées à notre laboratoire où nous positionnons nous-mêmes les attaches linguales sur mesure. Les empreintes Invisalign sont envoyées aux Etats-Unis où une équipe de techniciens va digitaliser les empreintes. Ils nous fourniront ensuite la base de travail afin que nous puissions prendre le contrôle sur le Clincheck (la simulation informatique), et que les mouvements prévus virtuellement deviennent bien réels.

 

empreintes dentaires pour appareil lingual et invisalign

Empreintes dentaires pour appareil Invisalign (à gauche) et lingual (à droite)
De type PVS (Polyvinyl Siloxane) pour Invisalign : la pâte est moins “coulante” que l’alginate utilisée pour la fabrication des attaches linguales

 

5 semaines après la prise d’empreintes, la pose Invisalign

Le rendez-vous de pose pour un appareil Invisalign est plus court que celui pour des attaches linguales : 1 heure pour le premier contre 2 heures pour le second.

Il va essentiellement consister en la mise en place des attachements, ces petits composites blancs quasi-invisibles collés sur les dents et dont les gouttières épousent la forme.

 

gouttière de traitement Invisalign

Patient auquel on vient de poser les attachements : on voit les mini-reliefs sur la photographie.
Les gouttières s’adaptent parfaitement aux mini-reliefs de ces attachements.

 

L’adaptation des gouttières est ensuite vérifiée et des consignes détaillées sont données au patient.

 

2 semaines après la prise d’empreintes, la pose d’attaches linguales

Il s’agit d’un RDV de 2 heures qui fait appel à la technique du collage indirect  lingual (sur la face interne des dents).

Une gouttière de collage contient à l’avance la position des attaches linguales que nous avons pré-positionnées à notre laboratoire. La procédure va consister à faire en sorte que les gouttières de collage indirect s’adaptent parfaitement afin de conserver l’exactitude de la position sur-mesure des attaches, en haut comme en bas.

 

gouttières de collage pour attaches linguales

Gouttières de collage indirect : les attaches linguales sont déjà pré-positionnées dans des gouttières de transfert

 

Tout l’objet de la procédure va être de bien respecter le positionnement lors de la pose et du retrait de la gouttière, lors du protocole de collage au fauteuil.

 

Les sensations ressenties par le patient les jours suivants la pose

Les sensations ressenties par les patients diffèrent en fonction de leur sensibilité personnelle. Mais de façon générale, on peut retenir les différents éléments décrits ci-après :

Sensibilité après la pose d’un Invisalign

Les tous premiers jours, le traitement par gouttières Invisalign occasionne une sensibilité dentaire comparable aux premiers jours avec des bagues à l’extérieur (pendant environ 72 H).

Les douleurs cèdent très bien à des antalgiques classiques de type paracétamol.

 

Les attaches linguales plus douloureuses que les gouttières Invisalign

Le traitement par attaches linguales est plus douloureux les premiers jours mais n’est jamais insupportable.

Pendant 72H, on peut ressentir une douleur dentaire comme avec les gouttières Invisalign mais avec en place une possible modification transitoire de l’élocution liée aux attaches linguales en contact avec la langue.

Cela ne dure jamais plus d’une semaine.

Les irritations transitoires de la langue sont également possibles sur ce type de traitement. Cependant, cela n’arrive jamais à notre cabinet d’orthodontie car nous positionnons des protections adaptées sur les attaches risquant de blesser la langue dès le jour de pose.

 

Les visites régulières pendant les traitements

Les visites de contrôle ont un rôle majeur tout au long des traitements :

  • ils permettent tout d’abord d’évaluer la progression du traitement,
  • mais aussi de valider l’atteinte des objectifs fixés en temps voulu.

Pour un traitement réussi, la collaboration est donc primordiale entre le patient et le praticien.

Durée du pré-alignement dentaire et des finitions

En lingual, le pré-alignement dentaire – c’est-à-dire un rendu esthétique déjà très satisfaisant – est très rapide : il prend 6 mois environ. Les mouvements plus saccadés en Invisalign rendent le pré-alignement plus long : 9 mois environ.

Mais les finitions de coordination du haut et du bas sont plus rapides en Invisalign.

D’où une durée de traitement en général équivalente avec les 2 traitements : en moyenne un an et demi.

 

Photo avant et en cours de traitement

Voici une illustration de notre patiente, vue de profil, avant le début du traitement (photo de gauche), puis en cours de traitement (photo de droite) :

Cliquez sur la photo pour l’ouvrir en grand format

 

La photo de droite présente notre patiente juste avant la chirurgie d’avancement de la mâchoire du bas : les dents sont alignées mais il y a encore le décalage entre la mâchoire du haut et celle du bas, ceci sera corrigé avec de la chirurgie.

Nous sommes donc à l’issue de la phase de pré-alignement. Celle-ci donne lieu :

  • soit à une chirurgie puis aux finitions comme cela a été fait ci-dessus,
  • soit directement aux finitions, qui durent 6 mois environ.  

 

Combien de temps avant une amélioration esthétique ?

Les patients en lingual sont en général bluffés par la vitesse de l’amélioration esthétique. Cette perception est souvent un peu plus lente en Invisalign.

Les rendez-vous de contrôle, en plus de l’évaluation de la progression, vont permettre en lingual d’ajuster le diamètre des fils orthodontiques à mémoire de forme que nous utilisons de même que de réaliser parfois un peu de polissage (stripping).

En Invisalign, il y a souvent du stripping aux rendez-vous de contrôle, parfois combiné à un changement d’emplacement des taquets (ou attachements).

 

Fin du traitement

La fin du traitement est marquée par la dépose des appareillages fixes, c’est-à-dire des attaches linguales et des taquets Invisalign.

 

 

fin de traitement pour cette patiente

Résultat final obtenu sur la patiente dont le cas était présenté en début d’article.
On notera l’absence d’une incisive mandibulaire extraite pour permettre l’alignement et le recul global et qui s’intègre parfaitement dans l’alignement final.

 

Y a-t-il des récidives ?

La distance de canine à canine diminuant avec l’âge du fait de la perte d’élasticité des tissus fibreux, les récidives sur les groupes incisivo-canin du haut et du bas sont très fréquentes.

Afin de les prévenir, nous collons un fil de contention en haut et en bas.

Attention : Ce fil de contention n’est pas incrusté dans les dents, il n’altère en rien l’émail des dents et permet une hygiène parfaite.

 

Au cas où un des fils de contention se casse, nous vous remettons à la fin du traitement une gouttière de sécurité en haut et en bas. Elle peut être portée en continu pendant 24H avant un rendez-vous de de recollage du fil. Celui-ci se fera, grâce à l’action de cette gouttière, exactement sur la position de fin de traitement.

 

Les traitements orthodontiques durent en général 12 à 18 mois, sauf dans les cas où il est nécessaire de procéder à l’extraction de dents pour permettre l’alignement complet. Ceci peut alors pousser la durée totale du traitement à 2 ans.

 

En espérant que cet article vous aura éclairé avant de vous lancer dans un traitement orthodontique ! N’hésitez pas à nous contacter pour tout complément d’information si nécessaire !

 

 

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *