Orthodontie préprothétique (avant implant, bridge, plaques) et cas chirurgicaux

L’orthodontie préprothétique permet d’obtenir les conditions optimales avant implants, bridges, la chirurgie est elle nécessaire lorsque la croissance est insuffisante ou qu’il existe un décalage important entre les mâchoires.

 

 

L’orthodontie préprothétique

L’orthodontie préprothétique a pour but d’obtenir des conditions optimales à la réalisation prothétique c’est-à-dire avant implants, bridges, plaques amovibles…

 

Cas fréquents

Les cas les plus fréquemment rencontrés en orthodontie préprothétique sont les suivants :

  • Redressement d’une molaire couchée vers l’avant (dent mésioversée)
  • Ouverture d’un espace nécessaire à la réalisation d’implant
  • Fermeture d’un espace

En avançant une dent de sagesse par exemple, évitant ainsi l’implant ou le bridge.

  • Remonter une dent supérieure

Afin de disposer d’une place suffisante à la réalisation d’une prothèse au niveau de la mâchoire inférieure.

  • Dans certains cas, le recours à des mini-implants peut être nécessaire

 

orthodontie préprothétique

Orthodontie préprothétique : illustrations

 

Dans l’exemple de traitement présenté sur les photos ci-dessus, on observe :

  • des malpositions diverses (vues du profil droit et de face du patient en haut)
  • traitement invisible maxillaire (sur la mâchoire inférieure)
  • traitement transparent mandibulaire (sur la mâchoire supérieure)
  • Ingression des incisives, expansion de l’arcade inférieure et mise en place de la canine inférieure

 

 

 

La chirurgie

 

Lorsqu’il n’existe plus suffisamment de croissance au niveau des mâchoires, et qu’un décalage squelettique important entre les mâchoires subsiste, il est indiqué d’adopter un protocole orthodontico-chirurgical, impliquant orthodontie et chirurgie orthognathique.

 

Exemples de décalages squelettiques importants

  • décalage antéropostérieur des mâchoires
  • mâchoires étroites
  • déviation des mâchoires

Pour plus d’information sur la prognathie et la rétrognathie, n’hésitez pas à consulter notre fiche pratique dédiée.

 

2 exemples de traitements d'orthodontie

2 exemples de traitements d’orthodontie : avec et sans chirurgie

 

2 autres exemples de traitements sur les 2 patients en photos ci-dessus :

  • Le 1er est avec chirurgie (prognathe profil gauche) : Traitement par rétraction des incisives inférieures
  • le 2nd (sans chirurgie)  : Traitement unimaxillaire et fermeture de l’espace entre incisives

 

 

Le protocole orthodontico-chirurgical

Ce protocole effectue après la fin de la croissance, c’est-à-dire à partir de 14 ans chez les filles et à partir de 16 ans chez les garçons.

 

Il se déroule en 3 phases :

  • La phase de préparation des arcades dentaires

Elle est effectuée grâce à l’orthodontie, afin de constituer deux arcades alignées et coordonnées, qui puissent s’emboîter correctement après la chirurgie.

  • La phase chirurgicale de correction
  • La phase de finition orthodontique

 

N’hésitez pas à consulter également notre article présentant un cas concret impliquant chirurgie et orthodontie chez un adulte ou à contacter le praticien pour toute information complémentaire.

 

 

 

Les photos illustrant les thérapeutiques orthodontiques n’ont pas été retouchées.

Attention : Un résultat observé sur un patient lui est propre et, du fait que chaque individu est unique, un résultat strictement identique ne pourra être escompté.